10 RAISONS COURANTES POUR NE PAS SE LANCER ET RESTER DANS NOTRE ZONE DE CONFORT !

Pourquoi est-ce tellement dangereux de persister dans sa zone de confort ?

Nous rêvons tous de réussir dans la vie, atteindre nos objectifs, réaliser nos rêves.  Mais le temps passe tellement rapidement. Nous pouvons consommer la plus  grande partie de notre vie et alors que celle-ci sera en partie souvenir, réaliser tristement que nous n’avons pas avancés d’un pas ! Nous sommes très pris par nos occupations quotidiennes, à tel point que nos plus grandes aspirations restent bien souvent dans notre imagination et ne sont pas réalisées.

Mais il est vrais aussi, qu’il n’est pas facile de se remettre en question, de se lancer dans des projets susceptibles de nous sortir de notre «zone de confort» (même si la vie de tous les jours est difficile, nous la connaissons alors que l’inconnu peut nous effrayer d’avantage.)

Comment cela se passe t’il ?

Pourquoi nous ne réalisons pas les choses qui nous semblent importantes ?

Quelles en sont les raisons et bien sûr, y a-t-il des solutions ?

Voici ce que je peux en dire :

Je n’ai pas décidé d’écrire cet article seulement pour vous, mais pour moi également. En effet, c’est une réflexion sur nos propres hésitations et freins. Nous  passons tous régulièrement par différentes étapes, surtout confrontés à des choses trop compliquées où que nous n’arrivons pas à faire parfaitement. A chaque fois que nous nous retrouvons dans une telle situation, nous nous  sentons frustrés et généralement éprouvons l’envie de courir à l’autre bout de monde pour échapper à ce qui nous semble insurmontable.  Heureusement de temps en temps, pour ce qui me concerne,  ma petite voix intérieure insiste et je culpabilise de fuir si vite.  Je réagis donc et consciemment, je passe outre mes peurs.

Mais ça ne se passe pas toujours comme cela malheureusement et ce n’est pas le cas pour tout le monde.  Parfois nous nous sentons tellement bien dans notre zone de confort, que nous n’entendons plus notre voix intérieure et  que nous trouvons des milliers d’excuses pour ne pas faire ce qui finalement est important !

Voici ci-après, une liste de « raisons » généralement toutes trouvées, pour des situations précises.  Et les solutions permettant de passer à l’action ! J’espère que ceci vous aidera sur votre chemin ! En ce qui me concerne, je me suis  promis à moi-même, de revenir vers  cet article autant de fois que nécessaire afin de me rappeler que d’une part,  la fuite n’amène à rien et que d’autre part, elle me freine dans ma progression!

Alors voici 10 raisons (ou excuses) courantes pour rester dans notre zone de confort ! 

Raison numéro 1 : Je n’ai pas le temps !

Je sais, ceci est un problème récurrent dans notre vie. D’ailleurs ça a toujours été mon problème numéro un ! Auparavant, j’étais très souvent submergée par trop de choses à faire. Parmi toutes ces tâches, il y en avait de plus importantes ou de plus complexes que d’autres. Alors bien sûr, chaque minute était remplie de telle sorte que je me disais au moment de faire les choses les plus compliquées (et souvent les plus importantes) : Ah, je n’ai pas le temps, je dois faire ça, et aussi ça et encore ceci…

Bien sûr si nous regardons à  long terme, les obligations quotidiennes ne nous aident pas à avancer dans la bonne direction!

Notre vie passe et nous réalisons à terme que malgré toutes nos occupations nous n’avons pas avancé et en sommes toujours au même point. Les regrets arrivent toujours trop tard !

Alors comment je fais maintenant pour combattre ce travers ? J’ai précédemment commencé à vous entretenir de ma méthode pour améliorer la gestion de mon temps et à la partager avec vous  dans mon article :

« Comment arriver plus rapidement vers vos objectifs en utilisant ces trois habitudes zen ?»

Une autre chose très importante et facile à utiliser : avant chaque action qui nous demandera du temps, posons nous cette question : ces efforts m’amèneront t’ils vers mes objectifs principaux? Où est-ce juste un piège pour ne pas faire les tâches urgentes et capitales à ce moment ? Deux secondes de réflexion honnête et notre réponse nous aidera à une meilleure  gestion de notre temps !

Bien sûr, avant de nous  poser la question il faut déterminer nos objectifs !

Raison numéro 2 : C’est trop compliqué, je n’y arriverai jamais…

Quand je me retrouve devant une chose inconnue ou trop compliquée, je panique. Je ne sais pas par quel côté aborder le problème ! Je me sens comme un âne devant deux meules de foin identiques et qui n’arrive pas à se décider par où commencer ! A priori, le problème est insoluble ! Alors je me réfugie dans ma zone de confort pour éviter d’aborder ce problème. Mais plus j’y reste, plus je me trouve des excuses pour tourner autour de cette question et de plus, consciente de ceci,  je me stresse !

La solution : Je trouve une personne qui a déjà résolu ce problème parfaitement, je regarde ses résultats et je m’en inspire ! C’est très simple : si quelqu’un y est arrivé, alors je peux le faire également !  Il faut juste un peu de temps, de motivation et de concentration ! Et ça marche !

La motivation issue d’exemples de réussites, aide à enlever  certains blocages et nous montre qu’une solution est possible ! A la grande majorité des problèmes, même les plus compliqués, existe une solution !

Raison numéro 3 : Que diront les gens autour de moi, si je ne réussi pas !

La peur de ne pas réussir est un des  premiers obstacles que nous rencontrons. La peur est paralysante et diminue nos capacités. Celles-ci sont altérées lorsque nous avons peur. La peur de ne pas réussir nous amène …. à ne pas réussir !

Nos projets nous sont directement liés. C’est nous qui les engendrons, soyons insensibles à ce que pensent les autres. Ne prêtons pas attention au scepticisme de notre entourage, ou si nous le faisons, c’est que notre motivation n’est pas assez grande et que nous profitons de l’occasion pour nous réfugier dans notre fameuse zone de confort !  Pour peu que nous ayons quelques hésitations personnelles (ce qui est légitime), les doutes venant de personnes non assez qualifiées pour juger, alimentent une force négative qui nous fera rapidement stopper notre projet !    Quoi qu’il en soit, si nous réussissons, on nous dira :

Tu as vraiment de la chance !

Si nous échouons, nous entendrons alors :

Mais on te l’avait dit, que ça ne marcherait pas !

La solution : Partager notre projet avec seulement des personnes suffisamment compétentes pour nous conseiller. Un bon projet sera généralement et dans ce cas, soutenu !  Notre motivation n’en sera que mieux nourrie. Et pour terminer ne prêter qu’une attention toute relative à ce que pensent les autres.

Il sera toujours temps, après notre réussite, de partage celle-ci avec eux, et ce, avec le plus grand des plaisir !

Raison numéro 4 : Je ne sais pas comment faire !

Parfois, quand nous démarrons une nouvelle activité, nous nous apercevons que nous avons des lacunes dans tel ou tel domaine, qu’il est pourtant nécessaire de connaître pour la bonne mise en forme de ce que nous entreprenons. Exemple : je souhaite ouvrir une e-boutique, je connais parfaitement mon produit, j’ai ciblé ma clientèle, j’ai des notions de comptabilité etc… mais je n’ai aucune idée de la façon de créer un site, de le mettre en ligne. Est-ce une raison pour ne pas créer la boutique dont je rêve ? Et bien non, bien sûr ! Il suffira que j’apprenne à faire ce que je ne connais aujourd’hui pas, ou que je trouve un expert dans ce domaine, pour que mon rêve puisse voir le jour !

Il est bien entendu plus facile et plus simple de dire : mais non, je ne peux pas puisque je ne sais pas comment faire !

Le piège est évident et pernicieux ! Si nous ne nous informons  pas régulièrement, nous ne progressons pas ! Nous tournons alors en rond et pire encore, si nous ne progressons pas alors que d’autres avancent, sur un plan relatif, nous reculons !

La solution : La prise de conscience et accepter le fait qu’il y a toujours à apprendre…et qu’il est préférable de nous lancer et d’adapter nos connaissances au fur et à mesure, que d’avorter un projet à la base, sous prétexte que nous ne savons pas comment nous y prendre au début…

Raison numéro 5 : Et si ce chemin m’amène nulle part ?

Cette « excellente »  raison nous aide malheureusement souvent à ne pas démarrer ! Combien de fois, n’avons-nous pas eu de bonnes idées que nous n’avons pas concrétisées à cause de cette mauvaise questions: « Et si ce chemin m’amène nulle part ? »

Il faut alors être très fort et très motivé pour oser se lancer. Imaginons, que notre crainte nous amène à passer à côté d’une opportunité importante pour nous ? Ceci ne serait il pas vraiment dommage ?

Ma solution actuelle : Si une idée, un projet, une action etc… me semblent bons et importants pour moi, alors j’évite de me poser trop de questions et je fonce ! Je mets alors tout en œuvre pour mettre en forme ce qui me motive.  Mais attention, foncer ne veut pas dire se lancer bêtement et les yeux fermés dans une ou des directions non définies à l’avance. La stratégie et le chemin à parcourir doivent bien entendu être étudiés préalablement et très consciencieusement. J’agis un peu comme si je préparais un voyage dans la forêt sauvage : une carte, les équipements nécessaires, et la motivation pour faire face aux obstacles !

Si toutefois il arrive que le chemin entamé ne nous amène nulle part, et bien qu’y a-t-il de grave ? Une expérience non concluante est toujours plus enrichissante que de n’avoir rien tenté !

Tous ce que nous venons d’apprendre n’est jamais perdu et une partie de ces nouvelles connaissances, nous servira certainement pour notre prochaine entreprise.  Sans oublier la satisfaction personnelle d’avoir essayé…

Raison numéro 6 : Je suis bien dans mon travail !

Nous sommes tous passés par là ! Une fois de plus, nous sommes parfois bien dans notre zone de confort ! Comme les grenouilles qui crient : notre mare est la meilleure mare du monde ! Et quand soudain leur mare disparaît pendant la période de sécheresse, elles se retrouvent dans une situation qu’elles n’ont pas su ou pu prévoir.

Je pense là à tous ces de gens qui un jour ont perdu leur travail ou leur activité  pour telle ou telle raison  et qui finalement subissent le même sort. Je suis également passée par là ! Et maintenant je me sens vulnérable si je n’ai pas plusieurs solutions devant moi !

Comme on dit souvent : il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier ou encore : il vaut mieux avoir plusieurs cordes à son arc.

Ma solution actuelle: en plus de mon activité principale, je suis constamment à la recherche de nouvelles idées. L’objectif étant tout simplement d’ouvrir grand mon regard (actualités, séminaires, littératures etc…)   sur les domaines qui m’intéressent afin de ne surtout pas faire comme les grenouilles !  Et également pour me développe personnellement. Mon temps libre sert alors et une fois m’être assurée que j’ai bien fait tout ce que j’avais à faire, pour entamer de nouveaux desseins.

 

Raison numéro 7 : Mais tu comprends….

Celle-ci est une de mes raisons préférées! En effet, après les trois petits points nous pouvons mettre tout ce que nous voulons ! Toutes nos excuses, tous nos doutes, tous nos prétextes favoris  pour nous débarrasser des actions qui pourraient nous faire sortir de notre zone de confort.  Il suffit de dire : mais tu comprends… (et là, nous pouvons ajouter n’importe quoi) pour que notre idée initiale perde toute sa valeur et devienne finalement trop encombrante pour que nous commencions à  l’exploiter !

La solution : Je ne laisse pas le doute arriver. J’agis de suite ! Je me refuse la possibilité de reculer en annonçant autour de moi la réalisation prévue d’un nouvel objectif ! Cette façon de faire est intéressante et efficace, car lorsque nous promettons quelque chose publiquement, il est beaucoup plus délicat de se rétracter sans avoir au moins essayé !

Raison numéro 8 : Il faut que je réfléchisse…

OUI !!! Il faut réfléchir ! On ne démarre bien sûr pas sans réflexion préalable. Mais il y a un moment où il faut savoir passer à l’action ! Réfléchir toute notre vie sans agir ne nous fera pas avancer beaucoup !  A long terme, ceci peut même devenir un réel problème.

La solution : Si je ressens le besoin de réfléchir, je prends tout simplement une feuille blanche. Je la partage en deux parties et j’y précise les « plus » et les « moins » (ce qui me semble bon, positif ou au contraire, moins intéressant, négatif) relatifs au projet en attente. A la fin de cet exercice simple et efficace, je fais le compte et si j’obtiens une majorité d’aspects potentiels positifs, je passe à l’action sans plus tarder.

Raison numéro 9 : Je ne suis pas encore prête…

Grâce à cette merveilleuse raison, j’ai perdu à peu près trois ans avant de démarrer l’activité qui me plaisait.  Je n’étais jamais prête…  🙂 Je me disais que pour commencer quelque chose sur Internet il est préférable de tout apprendre en premier lieu, puis de prendre ensuite les décisions. Pour ce qui me concerne, et je l’ai vérifié avec ma première e-boutique,  il se trouve qu’inversement, j’ai appris plus en six mois de pratique qu’en trois ans d’acquisition de connaissances théoriques.

Le piége d’apprendre toujours est qu’il reste toujours des choses à apprendre ! Et que nous n’en finissons jamais !

Il faut donc à un certain moment, et quoi qu’il advienne, être capable de se sentir prêt et oser se lancer.

La solution : Mettre en application  immédiatement le savoir fraîchement acquis.

Raison numéro 10 : Je commencerai ça demain !

Si vous vous reconnaissez dans cette expression commune, vous savez bien sûr que ce « demain »  n’arrivera jamais ! Combien de fois n’a t’on pas dit : je commence ma nouvelle vie demain ? Un exemple récurant chez nous les femmes : je commence mon régime demain, c’est sûr, mais aujourd’hui j’en profite pour déguster une dernière fois une délicieuse part de gâteau ! Bien entendu, des mois peuvent passer sans que nous ayons jamais entamé le moindre régime. Mais ceci n’est pas bien grave, parce que nous commencerons demain !

La solution est simple : lorsque nous devons choisir un chemin, prenons le dès aujourd’hui. N’attendons pas ! La vie est trop courte pour repousser notre réussite à demain !

Voici donc quelques petites astuces qui me permettent alors que j’ai des doutes, des hésitations, des peurs, de quitter ma « zone de confort » et de commencer agir ! J’espère qu’elles vous aideront à combattre vos dix excellentes raisons pour ne pas agir et à vous lancer enfin vers les objectifs que vous visez. Je vous souhaite bon courage !

Bien entendu, cette liste n’est pas exhaustive et  je vous remercie par avance de bien vouloir partager vos propres expériences  et solutions, dans les champs prévus pour vos commentaires!

Comment démarrer sur Internet? Découvrez gratuitement 7 façons différentes dans ce Kit de démarrage !
  
Je respecte la loi Informatique et Libertés et je hais le spam! Votre adresse email ne sera jamais ni donnée, ni prêtée, ni louée à qui que ce soit !

Robert Katuashi

Bonjour Oxana,
Je vous remercie beaucoup des vos 10 raisons, sincèrement je me retrouves
dans ces raisons, mais je veux bien profiter de ces bonnes raisons pour
aller de l’avant et pouvoir bien réussir ma vie autrement. J’ai commencé un
livre qui va bientôt terminer. Bien à vous!
Robert Katuashi

Oxana

Bonjour Robert,
Merci pour votre commentaire 🙂
C’est génial que vous démarriez votre projet ! Je pense que écrire un livre doit être une activité passionnante !

Je vous souhaite la meilleure réussite qui soit pour votre projet !
Bien à vous
Oxana

Stéphane

Ce que j’ai commencé à faire et de notre tout mes objectifs et de me donner toutes des petites tâches sur mon petit carnet donc chaque soir, je fois réaliser un nombre de tâches, genre sport, rédiger un article, faire les courses et depuis ce moment la.

Je pense que je suis sorti de ma zone de confort et je me suis mieux organisé.

Oxana

Bonjour, Stéphane,
Bienvenue sur mon blog 🙂
Oui, la planification est importante. Elle permet de mieux se concentrer sur les taches principales et commencer à agir dans la bonne direction!
De plus, une liste écrite nous donne une sorte d’obligation à nous-même et nous force à sortir de notre zone de confort plus facilement!
Merci d’avoir visité mon blog 🙂
Oxana

Samuel@motivation-au-travail.com

Ah les excuses…

Que celui qui ne s’en trouve jamais me jette la première !

Très bel article, bravo !

Nous avons tous cette tendance :
« Quand j’ai réussi, c’est que je suis bon.
Quand l’autre réussi, c’est qu’il a eu de la chance. »
(cela s’appelle la psychologie naïve).

La solution ? S’auto-observer avec indulgence et appliquer les 10 conseils d’Oxana, je les trouve très pertinents.

Et si vous hésitez encore entre 2 choix :
– rester dans votre zone de confort ?
– ou passer à l’action ?

lisez l’article ci-dessous.

Merci Oxana, à bientôt !

Samuel
Article récent de Samuel@motivation-au-travail.comIl y a toujours une partie de vous qui aimerait faire autre chose ?

Oxana

Salut Samuel, 🙂
Ravie de te voir sur mon blog 🙂
En plus, tu amènes comme toujours ta bonne humeur avec toi 🙂
Je suis sûre qu’elle te suit comme ton hombre partout ! J’adore ça !

Tu as bien remarqué en effet : le plus souvent, nous ne voyons que nos propres efforts et ceci nous permet, dans le cas d’une réussite, de croire que nous sommes bons !
Mais quand nous regardons quelqu’un qui réussit, nous ne remarquons que le résultat. Dans notre esprit, à priori, les efforts fournis, les heures de travail, les traversées d’obstacles, les déceptions sont absents ! Sans compter la motivation, moteur de la réussite.

Pour qui souhaite atteindre ses objectifs et a besoin de motivation comme « carburant » je propose vraiment de visiter ton blog « Motivation au travail ! ça booste !
Merci pour ton commentaire
A bientôt
Oxana

Yohannes

Bravo Oxana pour cet article très intéressant car tu donnes ce qu’il faut faire pour contrer ces petites pensées qui nous freinent! Il est vrai que j’utilise depuis peux le pour ou contre comme tu le dis pour prendre des décisions et je me demande pourquoi je ne l’ai pas utilisé plus tôt! 🙂

Finalement dirais-tu que c’est le fait de contrôler son langage intérieur et le fait de passer à l’action qui fait la réussite ? 🙂
Article récent de Yohannes…Évite d’être aussi souple qu’une vieille branche !

Oxana

Bonjour Yohannes,
Je te remercie pour ton commentaire et ta question intéressante 🙂

Oui, le liste « pour ou contre » c’est vraiment génial,
elle nous permet de nous débarrasser d’une partie de
nos doutes et d’avancer ! 🙂

Pour répondre à ta question: ce que je pense personnellement est que
notre langage intérieur est responsable à 99, 9%
(ouuui, peut être j’exagère un tout petit peu 🙂 ) de notre succès
ou de nos échecs.

En effet, nos pensées positives ou négatives influencent notre inconscient, lui a son tour affecte notre modèle de comportement
et nos actions.
Nos actions, nos décisions nous amènent directement
vers notre succès ou nos échecs.

Bref, si il faut apprendre quelque chose, à mon avis,
c’est le langage interne positif 🙂

Ce n’est pas toujours simple, c’est vrai, il m’arrive souvent de déraper. Mais qui est parfait ?

A bientôt
Oxana

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge