COMMENT J’AI TRAVERSÉ LA FRANCE PENDANT LE CONFINEMENT AVEC MA RUPTURE DU LIGAMENT CROISE

YOUPPI !!!

J’ai réussi à traverser la moitie de la France avec ma rupture du ligament croisé et l’entorse grave de genou et avec un gros sac à dos ! (Vidéo)

Je sais, je suis une championne 🙂 en plus très modeste : ) mais une championne !

Traverser la France pendant le confinement avec la rupture de ligament croisé Malgré les perturbations des trains, de bus, les toilettes fermées dans les gares, les boutiques qui ont autorisé d’être ouvert seulement jusqu’au midi dans certains endroits, la police qui contrôle les déplacements, je suis bien arrivée et je suis contente enfin que ce voyage est fini (pour le moment) !

Par contre, ça reste très impressionnant de voir les routes tellement vides, surtout dans les grandes villes et le régime assez silencieux ! Très peu de bruits, presque pas de voitures, donc on peut maintenant entendre des oiseaux !

Finalement peut-être ce n’est pas si mal cette nouvelle réglementation de confinement   🙂

Dimanche 15 mars suite aux dernières annonces du gouvernement toutes les stations de ski en France ont annoncé leur fermeture en raison de l’épidémie de coronavirus et du passage au stade 3. Le syndicat national des remontées mécaniques et des domaines skiables a conformé officiellement l’information : Hôtels, restaurants, remontées mécaniques et «tout autre lieu recevant du public non essentiel” seront fermés, les vacanciers sont incités à rentrer chez eux.

Aucune date de réouverture du domaine n’est stipulée.

Alors que la saison de ski est suspendue et qu’un grand nombre de vacanciers, commerçants, mais aussi les employés des stations de ski doivent rentrer chez eux, exactement en même temps, la plupart des trains sont supprimés afin d’éviter la propagation du coronavirus.

Sur Oui.sncf, certains trains apparaissent en “complets” : ces trains sont fermés à la réservation pour faciliter les voyages des clients ayant déjà un billet, d’autres trains peuvent être affichés en “supprimés” : ce sont des trains qui ne circulent pas. Le trafic est fortement perturbé.

L’objectif est compréhensible: de “limiter au strict nécessaire les déplacements de longue distance, pour freiner la diffusion du virus”.

Cependant, un grand nombre de personnes restent bloquées dans les différentes villes, sans aucune possibilité de rentrer chez elles. Et certaines pendant plusieurs jours.

Il est impossible de réserver en ligne, car les moyens de transport sont affichés complets ou annulés et la vente à bord des bus est suspendu pour assurer la sécurité sanitaire des agents et des usagers. Les bus prennent à leur bord pas plus que 12 passagers à la fois !

Un dispositif de confinement est mis en place sur l’ensemble du territoire à compter du mardi 17 mars à 12h00.

Pour éviter la propagation du coronavirus, à partir de 18 mars le trafic est très réduit et subit de fortes perturbations. Seuls 15% des trains grandes lignes (TGV, Ouigo et Intercités) sont en circulation, 25% de TER et quasiment plus de liaisons vers l’étranger. À l’étranger, plus aucun train ne circule vers l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne…

LES GESTES BARRIÈRES ESSENTIELLES ?

Parmi les gestes barrières essentielles, le lavage régulier des mains est évoqué en premier lieu, tandis que les gares ferment les toilettes publiques! Et pas tout le monde a de la possibilité d’avoir sur soi un gel hydroalcoolique pendant le voyage.

De plus selon l’Organisation mondiale de la Santé un des symptômes de coronavirus parmi les moins fréquents, mais quand même présentés est diarrhée (environ 3,7%) ! Que faire si vous en aviez soudainement ? Vous n’aviez aucun moyen d’attendre. Cela signifie que vos excréments gentiment déposés dans la rue et peut-être contaminés par le virus peuvent facilement se propager dans l’environnement.

On retourne dans l’époque médiévale ?

L’expérience de cette épidémie nous a parfaitement montré que nous ne sommes pas vraiment prêts pour une telle catastrophe. Et imaginez si c’était quelque chose d’encore plus grave ? Bref, il y a beaucoup de choses à repenser. Nous pouvons considérer cet événement comme une bonne répétition. Si nous réussissons à tirer les bonnes leçons, si nous apprenons de nos erreurs, nous pouvons être mieux préparés pour la prochaine fois. Ou nous pouvons laisser les instructions claires aux générations suivantes et leur expliquer ce qu’il vaut mieux éviter.

Cette saison d’hiver ne s’est pas déroulée comme prévu et probablement les complications liées à l’évolution de la situation économique seulement commencent à prendre de l’ampleur. Mais je pense toujours que nous devons garder l’espoir que l’année prochaine nous pourrons nous retrouver encore dans les montages et profiter des magnifiques paysages et de la neige pour passer en toute beauté à l’étape suivante de notre existence.

Bon courage à vous et vos familles durant cette période difficile.

À très bientôt,

Partager l'article avec les amis : )

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.