UNE ASTUCE «INTERDITE» POUR APPLIQUER VOS BONNES RÉSOLUTIONS

🦆 «Même le Gounod peut être transformer en poudre à canon ou en engrais… »    

       Un proverbe d’un excrément fier 💩 Cormoran Guanay de Peru 

Attention !

Ne lisez pas cet article, car je vais vous apprendre de mauvaises choses !

Vous avez compris sans doute qu’avec cette phrase je veux me débarrasser de toute ma responsabilité pour des conséquences qui vous arriveront sans doute si vous décidez de suivre ma meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions !

Je vous ai prévenu ! Il sera trop tard pour regretter après !

C’est parti ! 😜

Aujourd’hui, nous traversons tous, enfin, presque tous l’une des mauvaises périodes de notre vie liée aux actualités. Certainement, ce n’est pas facile et nous sommes tous en peu trop stressés. En conséquence, il devient souvent trop difficile de nous concentrer sur les actions qui nous permettent d’avancer.

Alors, que faire ? 

Lorsque notre niveau de stress augmente considérablement, nous avons tendance à chercher des «solutions» pour nous «calmer» et nous «réconforter». Les personnes de forte volonté et de conscience «élevée» utilisent la méditation, le sport, la lecture … etc … pour améliorer leur état …🧘🏼‍♀️

Mais soyons honnêtes …

Vous et moi, nous sommes des personnes normales, avec toutes nos faiblesses et nos imperfections, bouleversées par ces événements … comment pouvons-nous vivre mieux cette période compliquée, rester concentrés et tenir nos bonnes résolutions à long terme ?

J’ai trouvé une «solution» pour renverser cette situation en ma faveur, je partagerai avec vous tout de suite, mais d’abord, regardons ce que se passe avec notre cerveau pendant le stress …

Il a été démontré que le stress induit des changements importants dans notre cerveau qui peuvent fondamentalement transformer nos habitudes, notre caractère et notre mode de vie.

Dans cet état, notre corps produit plusieurs hormones – l’adrénaline, la noradrénaline et le cortisol.

En effet, ces substances sont nécessaires, afin que nous puissions de fonctionner normalement dans des conditions inconfortables et inhabituelles pour nous. Le problème est qu’un excès de ces hormones est mauvais pour notre corps.

En raison d’un stress prolongé, il devient difficile pour nous de nous concentrer, de prendre des décisions compliquées, d’assumer trop de responsabilités, etc.

Notre niveau de volonté se réduit, nous conduisant à une diminution de la capacité d’apprentissage, de l’inattention et des transformations du comportement. La perte de contrôle de nos émotions, les problèmes de mémoire, l’incertitude, les crises de panique et la dépression prolongée peuvent être des conséquences graves.

En raison du stresse, corps ne produit pratiquement pas de la sérotonine – l’hormone du bonheur. En conséquence, nous tentons de trouver une source de joie dans d’autres choses rapidement accessibles : dans différentes addictions alimentaires, émotionnelles et de divers «jeux» …

Et là, on est arrivé au moment crucial !

Comment pouvons-nous utiliser nos addictions à notre avantage ?

Dans les moments de stress extrême, l’attirance envers nos addictions devient presque écrasante. Apparaît une forte envie de nous détendre, en succombant à des choses qui sont «nocives» pour notre temps, nos finances ou notre santé. Eh oui, nous sommes tous humains, il est difficile de résister à ces temps-ci.

Pendant les périodes de stress sévères, le niveau de notre énergie diminue, nous devenons paresseux, apathiques, en perdre totale de la motivation, la volonté …

MAIS IL EST REMARQUABLE qu’à ce moment nos pulsions pour nos addictions soient tellement forts que pour les atteindre nos sommes prêtes à déplacer des montagnes.

Tant d’énergie cachée en vain ?   🤔

C’est dommage…

         ON PEUT L’EXPLOITER  !!!   🤓

Attention, maintenant je parle des addictions «soft», qui, bien sûr, ne sont pas «bonnes» pour nous, pour certaines raisons, mais qui n’aggravent pas notre santé.

Je ne recommande en aucun cas l’usage d’alcool, de drogue et d’autres substances qui nuisent considérablement à notre santé et transforment l’état de notre conscience .

 

Alors comment j’utilise mes addictions ?

Mais d’abord, je vais vous dire le secret de ma pire dépendance :  🤫 c’est le chocolat 🤭🍫🍫🍫

Eh oui, je peux tellement manger que je suis surpris : pourquoi je n’ai pas encore explosé ! 🤯  Un jour, cela arrivera certainement, sans aucun doute, si je ne m’arrête pas définitivement ! Cette addiction se manifeste dans mes «pires moments» lorsque mon niveau de motivation est tellement bas que je ne suis pas capable de sortir du lit, bref, la dépression totale. 😭

Eh oui, ça m’arrive aussi 😜

Le secret est simple ! Il faut éviter d’avoir le chocolat dans un accès rapide. 😩  ————————————- 🍫

Mais ce n’est pas tout !

Pourquoi est-il nécessaire de choisir vos prioritaires quotidiennement ?

Chaque jour, même dans les moments le plus horribles de panne de motivation, je me fixe au minimum trois objectifs pour avancer dans mes projets (donc ça pourrait être n’importe laquelle de vos résolutions ).

Et même si le monde qui vous entoure s’écoule, ces objectifs doivent être faits  !

Alors, quand je n’arrive pas me motiver pour avancer je me promets sincèrement une tablette de chocolat quand je les finis !

Et l’essentiel !

Je tiens toujours ma promesse, car…

Never play with my brain ! 😉  Il y aura toujours des conséquences …

Pourquoi faut-il éviter d’utiliser cette méthode dans les jours ordinaires ?

Le problème est la régularisation de notre dopamine. Dans notre état «normal», une simple satisfaction de l’accomplissement de notre objectif quotidien suffit pour nous motiver à continuer.

Nous n’avons donc pas besoin des appâts supplémentaires pour progresser. Mais le problème est que dans un état de stress chronique ou de dépression, lorsque nous sommes bouleversés, le niveau de dopamine chute considérablement.

Cet état est très inconfortable pour nous.

Si, en ce moment, nous succombons à nos addictions directement, sans rien faire du tout, c’est comme si nous nous récompensons de notre état dégradé. De cette façon, nous créons des relations causales dans notre cerveau :

la dépression, l’apathie, l’échec sont === égaux au plaisir !

Stupide, n’est-ce pas ?

Alors, on allonge tout simplement cette chaîne en intégrante seulement un lien supplémentaire, donc «l’accomplissement de notre résolution».

Comme on dit en Russie : «et les loups sont nourris et les moutons sont en sécurité».

Autrement dit, que nous avons obtenu notre récompense nocive, mais… en faisant une action importante pour nous.

BINGO !

Bon, évidement, ce n’est pas l’idéal, car lorsque nous travaillons beaucoup, notre «dose» de recommence augmente également ! 😜

Je suis tombé dans ce piège en travaillant fortement pendant le confinement sur mon projet et en me retrouvant à consommer plus que 7 barres chocolatées par jour ! Pour cette raison, il est important de contrôler notre récompense avec la sagesse, par exemple, varier des sources de plaisir.

Et lorsqu’une période trop compliquée s’est écoulée, il est important de réduire nos dépendances.

Heureusement, pour moi, cette étape ennuyeuse se déroule sans trop de difficultés. Il a toujours été assez facile pour moi de me libérer de mes addictions lorsque la période de grand stress est passée. Habituellement, j’ai besoin de deux trois jours, au maximum une semaine et demi pour me revenir à la «norme» et les oublier. Mais si des complications surviennent, il est toujours possible de remplacer les addictions par des plaisirs «sains», comme par exemple, le massage, le spa, le sport, etc.

Par conséquent, afin de former des relations causales correctes dans notre cerveau, il est essentiel de nous récompenser uniquement pour nos victoires et de ne jamais réconforter nos échecs. Ou, ne pas nous faire plaisir trop souvent sans raison. Oui, cela semble rude, mais il y a une explication.

Si nous recevons une récompense sans aucune action ou à un coût minime, alors les abus peuvent conduire à une perturbation du système dopaminergique, ce qui affectera la diminution de la motivation, l’épuisement professionnel, la perte de sens.

Comment j’ai appris l’anglais en un an sans effort grâce à une de mes addictions  ?

Et pour finir cet article: grâce à une de mes « addictions », j’ai réussi à apprendre l’anglais sans effort en un an environ et maintenant je continue à l’améliorer. Ce n’est pas parfait, bien sûr, mais suffisamment, pour comprendre les autres et réagir en cas de la nécessité.

Comment ai-je procédé ?

Mais tout est très simple ! Un jour, j’ai remarqué une addiction absolument anormale : lorsque je commence à regarder une nouvelle série, je n’arrive pas m’arrêter tant qu’elle n’est pas terminée.

Alors, j’ai juste commencé à les regarder obligatoirement en anglais avec des sous-titres.  🤓

Au début, je ne comprenais vraiment rien, mais un an plus tard je pouvais prononcer des phrases entières. Un jour en allant sur des cours d’anglais pour mon travail, je me compare à d’autres personnes qui apprenaient cette langue déjà pendant des années à l’école. J’ai été très surpris, car en 1 an j’ai obtenu un niveau beaucoup plus élevé que certains d’entre eux ! 

😲 🤫

Bien sûr, avec beaucoup d’erreurs, car je n’avais pas de grammaire de base, mais le progrès était assez impressionnant. Oui, je sais, ce n’est pas trop modeste, mais chacune a ses défauts, n’est-ce pas ?  😊

Et savez-vous qui m’a motivé à apprendre anglais ? C’est Oliver Roland du blog Devenez meilleur. Celui, qui a organisé cet évènement interblogueurs 2021 «Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions»

Comment m’a-t-il incité à apprendre ? Il a fait une chose absolument incroyable …. 😉  mais c’est déjà une autre histoire….

Et pour l’instant si votre stress et votre perte de motivation proviennent des actualités et des problèmes financiers qui y sont liés, voici l’un des articles de son blog qui pourrait vous aider. Il explique comment gagner beaucoup d’argent en temps de crise.

Partager l'article avec les amis : )
Nicolas

J’adore cette logique ! Merci pour ces astuces !! Utiliser ses addictions pour en faire une arme, je trouve ça génial !! Personnellement j’adore cette logique de rendre l’utile à l’agréable. J’ai particulièrement, je le sais, besoin de trouver un sens, une raison dans mes actes. Cette méthode sera la mienne pour 2021 je pense 😉 Merci en tous cas

Oxana P

Merci, Nicolas, pour ton commentaire 🙂
J’ai aussi besoin de trouver un sens, une raison pour avancer vers mes objectifs,
mais je le fais en général pour mes objectifs globaux et ensuite, pour les mettre en place
et accomplir tous les petits pas qui m’amènent vers mon but,
j’utilise de différents techniques qui me motivent quotidiennement,
l’une parmi d’elles est l’exploitation de mes addictions ✨✨

yseult

Ah ah très bonne idée l’addiction aux séries ! Prendre une résolution c’est quelque chose qu’on a envie de faire, qu’on sait qui sera bien pour nous, mais en même temps qui demande un véritable effort… Je n’ai pas encore décidé quelle serait la mienne, mais je vais réfléchir avec ta méthode

Oxana P

Merci beaucoup, Yseult 🙂
En effet, nous savons tous que nos résolutions sont bien pour nous !
En général, nous nous promettons de commencer de lundi, ou du premier janvier,
le problème est que notre motivation ne tienne pas si longtemps qu’il faut pour arriver au but
et nous attendons ensuite lundi suivant … ou l’année prochaine pour recommencer !
Et puis, ouuups, la vie est finie …

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.